Sorbet aux prunes

Sorbet aux prunes

- in Desserts
1476
0

Un vrai plaisir gourmand qui demande peu de travail. Ce sorbet est également délicieux avec des pruneauxsorbet aux prunes

INGRÉDIENTS

Pour 1,2 litre environ

  • 1,2 kg de prunes ou de pruneaux mûrs, par ex. mirabelle, susine, etc.
  • 150-175 g de sucre
  • 1/4 c.c. de sel
  • 2 c.c. de liqueur d’amandes amères ou de cognac
  • 1-2 c.c. de vinaigre balsamique
  1. Couper les prunes ou les pruneaux en deux, les dénoyauter et les couper en morceaux. Les mettre dans une grande casserole en acier au chrome avec le sucre, le sel et 175 ml d’eau. Porter à ébullition et laisser compoter à feu moyen pendant 20-30 minutes jusqu’à ce que les fruits soient cuits. Mélanger de temps en temps afin qu’ils ne brûlent pas. Retirer de la plaque et laisser refroidir.
  2. Mixer éventuellement la compote, puis la parfumer à la liqueur ou au cognac et au vinaigre balsamique. Laisser congeler dans une sorbetière ou en mélangeant. Pour servir, prélever des ovales de sorbet à l’aide d’une cuillère et les dresser sur des assiettes glacées.

Servir avec des amaretti.

Conserves
Pâte de prunes ou de pruneaux : dénoyauter 1,5 kg de fruits env. et les couper en morceaux. Les mettre dans une marmite en acier au chrome avec 2 dl d’eau et 250 g de sucre. Porter à ébullition en remuant et laisser compoter 20 minutes à feu moyen en mélangeant régulièrement. Mixer les fruits avec leur jus. Parfumer avec v c.c. de cannelle en poudre et v c.c. de cardamome. Laisser réduire à petit feu et en mélangeant, pendant 3 heures environ, jusqu’à obtention d’une purée sombre. Verser cette purée bouillante dans des bocaux soigneusement nettoyés et fermer aussitôt. Se conserve 1-2 mois au réfrigérateur et 6 mois au congélateur. Pour le petit-déjeuner, pour garnir des roulés, des knödels, etc.

 


Des petits fruits pour tous les goûts

Les pruneaux précoces se retrouvent dès juillet sur les marchés, mais la véritable saison commence en août avec les bühler. Ils sont suivis en septembre par les fellenberg, puis par les pruneaux tardifs. Ces fruits juteux sont excellents nature, en compote, sur les tartes, dans les gâteaux et les conserves (confitures, fruits au sirop, congélation). Du point de vue de la botanique, le pruneau (également appelé quetsche) est une prune, tout comme la mirabelle ou la reine-claude. Pruneaux et prunes se distinguent par la couleur, la taille, la forme, la pulpe et la facilité avec laquelle le noyau se détache. Les prunes sont surtout excellentes crues, car elles sont sucrées, juteuses et rafraîchissantes. Il existe plus de deux mille variétés de prunes dont les couleurs varient du vert gazon au presque noir en passant par le jaune doré, le rouge cerise et le violet.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)