Tarte au céleri-branche

Tarte au céleri-branche

- in Tartes
2538
1

Je vais vous faire une confidence (!) : avant de réaliser cette tarte, je n’avais jamais cuisiné ni même acheté de céleri-branche ! Mais je crois bien qu’à présent, cette mise en quarantaine est terminée : j’ai en effet beaucoup apprécié cette tarte, qui associe avec bonheur la saveur fine et particulière du céleri à celles de l’oignon et du comté râpé.tarte celeri

Si vous voulez donner votre avis sur cette recette, n’hésitez pas, c’est par là ! Je serais ravie de savoir ce que vous en pensez…

A vos caddies !

Pour 2 gourmands en plat unique ou 4 convives en entrée :

– pâte brisée ;
– un petit pied de céleri-branche ;
– un oignon ;
– 75g de ricotta (un quart de pot environ) ;
– 10 cl de lait ;
– 2 oeufs ;
– comté râpé ;
– 20g de beurre ;
– noix de muscade.

Marche à suivre

– Au rouleau, étalez la pâte brisée sur le plan de travail fariné et garnissez-en un moule à tarte (si possible à bords assez hauts), beurré et fariné si nécessaire. Mettez de côté.

– Rassemblez les chutes de pâte, formez une nouvelle boule et étendez-la au rouleau ; découpez-la en bandes d’un centimètre de large, réservez-les.

– Occupez-vous à présent du céleri : coupez la base du pied et ôtez les feuilles du sommet, lavez les branches, effilez-les et coupez-les en petits tronçons.

– Pelez l’oignon et émincez-le finement.

– Faites fondre le beurre dans une sauteuse sur feu doux, puis ajoutez le céleri et l’oignon et laissez-les revenir doucement quelques minutes ; salez et poivrez-les, puis couvrez la sauteuse et laissez cuire (toujours à feu doux) vingt à trente minutes, le céleri doit être tendre et fondant (testez au couteau !). Surveillez la cuisson, en principe tout devrait bien se passer (!), mais si les légumes manifestent quelque envie d’attacher, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau.

– Une fois les légumes prêts, préchauffez le four à 200° (th.6/7).

– Placez la ricotta dans un petit saladier, écrasez-la à la fourchette puis ajoutez les oeufs l’un après l’autre, en mélangeant bien ; terminez en versant le lait, mélangez pour obtenir une préparation bien homogène.

– Assaisonnez-la de sel, de poivre et de muscade râpée, puis incorporez le mélange céleri/oignon ainsi qu’une généreuse pincée (voire deux !) de comté râpé. Mélangez une dernière fois.

– Reprenez le fond de tarte et poudrez-le d’une fine couche de comté râpé ; versez ensuite la préparation précédente et lissez la surface à la spatule. Disposez enfin sur le tout les bandelettes de pâte que vous avez préparées, soit parallèlement, soit en formant des croisillons ; appuyez fermement pour bien les souder à la bordure de la tarte.

– Ceci fait, enfournez et laissez cuire 35 bonnes minutes, la pâte doit être bien dorée. Démoulez et servez sans attendre, bien chaud. Bon appétit !

Le bla-bla de la marmotte

Le céleri-branche est utilisé en cuisine depuis l’Antiquité – les Romains s’en servaient par exemple pour préparer un condiment. Mais il faut attendre le XVIè siècle pour que sa culture se développe vraiment, grâce à l’apparition de nouvelles variétés au goût plus fin. Sa réputation de plante aphrodisiaque a peut-être aussi contribué à son succès… Quoi qu’il en soit, évitez si vous le pouvez de l’acheter trop longtemps à l’avance, car il se déshydrate très vite.

Sinon, pour en revenir à la tarte, vous pouvez remplacer la ricotta par deux belles cuillères à soupe de crème fraîche, voire substituer au mélange ricotta/lait 15 cl de crème, épaisse de préférence.

Enfin, concernant le fromage, n’hésitez pas à employer du « vieux » comté, affiné au minimum douze mois et si possible plus : la tarte n’en sera que plus parfumée !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)